aforcump

Contact

Association de FOrmation et de Recherche des Cellules d’Urgence Médico-Psychologique -
Société Française de Psychotraumatologie - Affiliée à l’ESTSS

Actualités, Lettre

Editorial AFORCUMP-SFP, le 10 décembre 2015

 

En cette période difficile et après les récentes catastrophes que nous venons de vivre, nous adressons toutes nos condoléances aux familles de victimes et nous souhaitons apporter tout notre soutien à tous ceux qui ont été impacté de près ou de loin, par résonnance,  par ces horreurs. Nous adressons aussi un immense remerciement à tous les professionnels des CUMP pour leur engagement et leur professionnalisme dans ces actions, auprès des équipes SAMU puis un temps spécifique auprès des autorités civiles et sanitaires pour la population blessée.
Face à un aussi grand nombre de personnes blessées psychiquement, les CUMP ont confirmé d'une part le sens de leurs missions et d'autres part  qu'elles disposaient de ressources considérables en terme de volontaires formés.  Cette mise en oeuvre nécessite probablement une coordination perfectible comme cela est questionné  après toute catastrophe.  Nous devons donc identifier des éléments à renforcer notamment pour réduire le délai initial de mobilisation des différentes CUMP qui sont nécessaires dès les premières heures dans une catastrophe d'une telle ampleur.  Peut-être qu'une plus grande lisibilité de la coordination, et de la chaine des décideurs est nécessaire. Les circuits de décision ne semblent pas encore clairs pour tous, notamment entre  les référents des Cump et l'EPRUS (Etablissement de Préparation et de Réserve aux Urgences Sanitaires), à la phase précoce de l'événement.  Nous pouvons faire  deux propositions : « clarifier nos plans d'actions en structurant mieux notre coordination nationale entre les CUMP dès l'annonce  de l'événement,  et disposer d'un référentiel national pour le  triage des patients, comme le fait le SAMU, en identifiant des Urgences Absolues Psychiatriques (UAP), des Urgences Relatives Psychiatriques (URP) et des Impliqués « Non Urgents » (INU). Ce schéma sera prochainement élaboré et proposé par l'AFORCUMP-SFP à l'ensemble des intervenants CUMP. Il doit intégrer les processus de tri de la médecine de catastrophe et  les connaissances que nous avons aujourd'hui de la psychotraumatologie avec des critères de gravité connues par les preuves scientifiques internationales. Cela permettra d'ajuster les démarches thérapeutiques et d'orientation selon ces critères plus précis et mieux partagés par tous les professionnels.
Au delà de l'urgence, se pose à nouveau  la question des lieux de psychothérapies et de traitement spécialisés pour ces personnes souffrant de psychotraumatismes. Il nous faut renouveler notre demande de créer des Centres de Référence Régionaux des Psychotraumatismes, comme cela a été fait pour l'autisme ou les auteurs d'agressions sexuels par exemple. Ces centres  devraient être inscrit dans des structures universitaires pour développer la recherche scientifique et en lien étroit avec les CUMP. L’AFORCUMP-SFP est associée avec le réseau ABC des psychotraumatismes à la mise en place de recherche action dans un délai très proche pour optimiser les soins a ces personnes blessées psychiquement.
Le 31 Mai 2015, nous  proposerons une journée de formation à  Paris, les modalités seront inscrites sur le site.
Merci à vous tous
Pr Louis JEHEL,
Président de l’AFORCUMP-SFP

 

 

Les journées scientifiques AFORCUMP-SFP

Recherche en psychotraumatologie

Formations 

Ouvrages et revues recommandés

Statuts de l’association et adhésion

Documents utiles

vacances de postes / offre d'emploi

Liens utiles et partenaires